• Announcements

    • Forum Rules   04/24/2016

      1. Inappropriate or infringing content Kakao Games Europe does not vouch for or warrant the accuracy, completeness or usefulness of any message, article, link or comment posted by other users in the Services, and shall not be responsible for the contents of any such message, article or comment.The messages express the views of the author of the message, not necessarily the views of Kakao Games Europe. The User can report any violation of the services policies by clicking on the report icon on the Forums.The User shall not use the Service(s) to post any material which is knowingly false and/or defamatory, inaccurate, abusive, vulgar, hateful, harassing, obscene, profane, sexually offensive, threatening, invasive of a person's privacy, or otherwise violating of any applicable law.The User shall not use the Service(s) to post any advertisement, link or information regarding content which infringes the Agreement.The User shall not post any copyrighted material unless the copyright is owned or licensed by the User or by Kakao Games Europe.The user shall not promote illegal or illicit activities including cheating and the use of exploits.  2. Naming policy The User shall not use on the Website, the Forums and in the Game character names, family names, guild names, clan names and/or nicknames that are:Vulgar, abusive, hateful, racist, defamatory, threatening, pornographic or sexually orientated;Referring to inappropriate parts of the human body or bodily functions;Referring to drugs or illegal activities;Related to the Nazi regime;Referring to figures or activities of religious relevanceRelated to political regimes or personalities involved or suspected of violation of human rights;Promoting violence, ethnically or national hatred;Impersonating an existing person, including Kakao Games Europe officials Violating the intellectual or industrial rights of a third party, including trademarks.The use of alternate spelling, for instance by replacing letter with number, in order to violate the above mentioned rules shall be considered a violation of the naming policy.The user will not create additional forum accounts in order to bypass any warning, suspension, ban or purport themselves as someone else.  3. Threats to the provision of the Services The User shall not make threats or attempt to disturb the provision of the Services in any way including spamming, denial of service attacks, performing actions whether alone or as a group, on the Service(s), that would affect the performances of the Service(s) or the experience of other end-users of the Services.Kakao Games Europe reserves the right to take any actions necessary deemed necessary to maintain the integrity of the Service(s).  4. Account sharing The User is not allowed to share the credentials of the User’s Account with anyone.Notwithstanding the above, Kakao Games Europe may request from you the name of your Account for events or in order to provide you customer support. However, Kakao Games Europe will never ask you for your Account password.  5. Violation of law The User undertakes to respect the legislation of the country from which the User launches the Game and accesses the Services.  6. Behavioral rules and guidelines 6.1. Thread bumping The User shall not bump own threads. Replies to own threads with the sole purpose of moving said thread to the top of the forum can lead to a warning with the possible consequence of losing writing permissions on http://forum.blackdesertonline.comIf the User wants to add more information to a post, the “EDIT” function can be used. It is permitted to reply to own posts once every 48h as long as the follow up post adds new and meaningful information related to the topic.Replies to other users posts with the sole purpose of increasing it's visibility are also considered thread bumping as well as spam and will be actioned accordingly.Normal replies to other users are not affected by the above mentioned rules.6.2. Posting Etiquette The user shall not post in all capital letters, use excessive punctuation, flamboyant fonts etc. to draw attention to its posts.Using the words Kakao, Kakao Games, Pearl Abyss or any Kakao Games Europe member’s name in a topic title is frowned on.The user shall not use misspelled versions of inappropriate words to circumvent the swear word filter. Doing so shows the User was fully aware of the nature of the word and it will be reflected in any potential penalties.6.3. Interacting with other users Post made with the sole purpose of upsetting or angering other users are not allowed. All posts have to be made in the spirit of mutual respect. The User shall not attack or insult other users for having different opinions or for making statements the User disagrees with. Challenging the opinions or statements of other users is permitted, attacking the person holding them is not. If the User finds the actions of other users in breach of the forum rules, the Report Function should be used in order to bring the case to the attention of the moderator team. The case will then be reviewed and appropriate actions will be taken. The user shall not "name and shame" other users. If a user is suspected to have broken Terms of Service / Terms of Use or taken part in fraudulent activities it should be reported directly to Kakao Games Europe by submit a support ticket.6.4. Quoting The User shall not quote posts who break the forum rules. The User is instead encouraged to use the Report Function in order to bring inappropriate content to the attention of the moderator team. Reported content will then be reviewed and appropriate actions will be taken.6.5. Abuse of Report Function The user shall not abuse the report function. The report function is intended to be used to make the moderation team aware of potential breaches of the forum rules not to get revenge on other users. If the User finds another user behaving inappropriate several times in a short time span, the Report Function can be used, highlighting one relevant post and indicating in the notes that other threads are affected too. If the User feels a thread is out of control, one post should be reported indicating in the notes the whole thread needs attention.  7. RP Forum Rules The RP Forums follow a more strict rule set. Any user wishing to participate on the RP forums is advised to review the specific rules before posting.  8. Appeal Forum Moderations Threads deemed inappropriate to a particular forum will be moved to a more appropriate forum or even removed completely. Threads that have been removed or closed are not to be re-posted. The User shall not discuss specific cases of moderated posts or disciplinary actions against users on the forum. If the User disagrees with an action taken by the moderator team, an e-mail should be send to forumdisputes@blackdesertonline.com. An uninvolved Community Manager will then review the case. 
    • Règles du Forum   07/13/2016

      1. Contenu inapproprié et transgressif Kakao Games Europe ne garantit pas la précision, la complétion ou l’utilité des messages, des articles, des liens ou des commentaires postés par les autres utilisateurs sur ses canaux de communication, et ne peut être tenu responsable du contenu de tels messages, articles ou commentaires.  Les messages expriment le point de vue de leur auteur et pas nécessairement celui de Kakao Games Europe. L’Utilisateur peut reporter toute violation des conditions d’utilisations de service en cliquant sur l’icône correspondante dans les Forums.L’Utilisateur ne doit pas utiliser les services mis à sa disposition pour publier sciemment du contenu à caractère erroné et/ou diffamatoire, imprécis, abusif, vulgaire, haineux, harceleur, obscène, profane, sexuellement offensant, menaçant, envahissant la vie privée d’une personne tierce, ou illégal.L’Utilisateur ne doit pas utiliser les services mis à sa disposition pour publier tout contenu publicitaire, lien ou information à propos de contenu enfreignant cet Accord.L’Utilisateur ne doit pas poster de contenu sous protection de droits d’Auteur, à moins que Kakao Games Europe ou lui-même ne soit propriétaire de ces mêmes droits ou licence.L’Utilisateur ne doit pas promouvoir d’activité(s) illégale(s) ou illicite(s) incluant la triche et l’utilisation de programmes tiers. 
      2. Politique concernant les noms L’Utilisateur de doit pas utiliser sur le site, dans les Forums et dans le jeu de noms de personnages, noms de famille, noms de guilde, noms de clan et ou surnoms qui soient:Vulgaires, abusif, haineux, raciste, diffamatoire, menaçant, pornographique ou orienté sexuellement;En référence à des parties ou fonctions du corps inappropriées;En référence à des drogues ou activités illicitesEn référence au régime Nazi;En référence à une figure ou activité religieuse;En référence à un régime ou personnalité politique impliqué ou suspecté de violation des droits de l’homme;Promotionnel de violence ou de haine nationale et/ou ethnique;Personnifiant une personne existante, incluant le personnel officiel de Kakao Games EuropeViolant les droits intellectuels ou industriels d’une personne ou marque tierce.L’utilisation d’épellation alternative, comme remplacer une lettre par un chiffre, dans le but de violer les règles établies ci-dessus constitue une violation de la police de nom.L’Utilisateur de créera pas de comptes de Forum additionnels dans le but de contourner tout avertissement, suspension, bannissement ni pour se faire passer pour quelqu’un d’autre. 
      3. Menaces à l’apport des Services L’Utilisateur ne doit pas proférer de menace ni tenter de perturber l’apport des Services de quelque façon que ce soit incluant le spamming, attaque par déni de service ou toute action en tant que groupe ou individu sur les Services fournis affectant les performances de ceux -ci ou l’expérience des autre Utilisateurs tiers.Kakao Games Europe se réserve le droit de prendre toute action jugée nécessaire pour le maintient de l’intégrité de ses Services. 
      4. Partage de compte L’Utilisateur ne doit pas partager les identifiants de son compte avec une personne tierce.Nonobstant ce qui précède, Kakao Games Europe pourra vous demander l’identifiant de votre compte lors d’évènements ou dans le but de fournir du support client.   Toutefois, Kakao Games Europe ne vous demandera JAMAIS votre mot de passe. 
      5. Violation de la loi L’Utilisateur a la responsabilité de respecter la législation du pays depuis lequel il démarre le jeu et accède aux Services. 
      6. Règles et guide de comportement

      6.1 Bumping de post L’Utilisateur ne doit pas promouvoir mal intentionnellement ses propres sujets. Répondre à son propre sujet dans le seul but de le déplacer en tête du Forum peut conduire à un avertissement et se conclure par la perte de droits d’écriture sur  http://forum.blackdesertonline.comSi l’Utilisateur souhaite ajouter plus d’informations à un message, il peut utiliser la fonction «Éditer».  Il est permit de répondre à son propre sujet une fois toutes les 48h à condition que le nouveau message apporte une nouvelle information pertinente au sujet.Toute réponse au sujet d’une personne tierce dans le seul but d’augmenter sa visibilité est aussi considéré comme Thread Bumping au même titre que le spam et sera traité en conséquence.Les réponses normales à d’autres Utilisateurs ne sont pas affectées par les règles mentionnées ci-dessus.6.2 l’Étiquette L’Utilisateur ne doit pas poster un message uniquement en lettres capitales, utiliser de ponctuation excessive ou de police extravagante dans le but d’attirer l’attention sur ses messages.L’utilisation des termes Kakao, Kakao Games, Pearl Abyss ou du nom d’un employé ou représentant de Kakao Games Europe dans le titre d’un sujet est très mal perçu.L’Utilisateur de doit pas utiliser d’épellation détournée de mots inappropriés pour contourner le filtre de langage. Cette pratique montre que l’Utilisateur a pleine conscience de la nature du terme utilisé et peut entraîner des pénalités potentielles.6.3 Interaction avec les autres utilisateurs Les messages ayant pour seul but d’énerver ou de mettre en colère un autre Utilisateur ne sont pas permis. Tous les messages doivent être écris dans un esprit de respect mutuel.L’Utilisateur ne doit pas attaquer ou insulter un Utilisateur tierce pour avoir des opinions différentes ou pour faire une déclaration à laquelle il est en désaccord. Discuter les opinions ou déclarations d’autres Utilisateurs est permit, Prendre à parti la personne qui les exprime ne l’est pas.  Si l’Utilisateur trouve que les actions d’autres Utilisateurs vont à l’encontre des règles du forum, la fonction «Reporter» doit être utilisée afin de signaler ce comportement à l’équipe de modération. Le cas sera alors traité et les actions appropriées prises en conséquences.L’Utilisateur ne doit pas nommer et ridiculiser un Utilisateur tiers.  Si un Utilisateur est suspecté d’avoir enfreint les conditions d’Utilisations de service ou d’avoir prit part à une activité frauduleuse il doit être reporté directement à Kakao Games Europe en soumettant une requête au Support.6.4 Citer L’Utilisateur ne doit pas citer de message allant à l’encontre des règles du Forum. Il est fortement recommandé à l’Utilisateur d’utiliser la fonction «Reporter» pour porter à la connaissance des modérateurs tout contenu inapproprié.  Le contenu sera alors traité et les actions appropriées prises en conséquences.6.5 Abus de la fonction Reporter L’Utilisateur ne doit pas abuser de la fonction «Reporter». La fonction de Report a pour but d’avertir l’équipe de modération de comportement allant potentiellement à l’encontre des règles du forum et non pour prendre une revanche sur un autre Utilisateur.Si un Utilisateur enfreint les règles à plusieurs reprises dans un court laps de temps, la fonction «Reporter» peut être utilisée en mettant en avant un des messages pertinents et en indiquant que d’autres sujets sont également affectés. Si l’Utilisateur pense que la totalité d’un sujet est hors de contrôle, Il est recommandé de reporter l’un des messages en précisant que tout le sujet requiert une attention particulière. 
      7. Règles de Forum RP Les Forums RP suivent un set de règles plus strictes. Tout Utilisateur souhaitant participer aux forums RP est invité à consulter les Règles spécifiques avant de poster 
      8. Faire appel des Modérations
      Les sujets jugés inappropriés seront déplacés dans un forum mieux approprié voir complètement supprimés. Les sujets supprimés ou déplacés ne peuvent pas être repostés.
      L’Utilisateur ne doit pas discuter d’un cas spécifique de message modéré ou d’action disciplinaire à l’encontre d’Utilisateurs sur le Forum.
      Si l’Utilisateur est en désaccord avec les actions prises par l’équipe de modération, un e-mail doit être envoyé à forumdisputes@blackdesertonline.com.
      Un Community Manager non impliqué prendra alors connaissance et investiguera le dossier.  
    • IMPORTANT - REACH US IN THE NEW FORUM   05/04/2017

      Ladies and gentlemen ATTENTION please:
      It's time to move into a new house!
        As previously announced, from now on IT WON'T BE POSSIBLE TO CREATE THREADS OR REPLY in the old forums. From now on the old forums will be readable only. If you need to move/copy/migrate any post/material from here, feel free to contact the staff in the new home. We’ll be waiting for you in the NEW Forums!

      https://community.blackdesertonline.com/index.php

      *New features and amazing tools are waiting for you, even more is yet to come in the future.. just like world exploration in BDO leads to new possibilities.
      So don't be afraid about changes, click the link above and follow us!
      Enjoy and see you on the other side!  
    • WICHTIG: Das Forum ist umgezogen!   05/04/2017

      Damen und Herren, wir bitten um Eure Aufmerksamkeit, es ist an der Zeit umzuziehen!
        Wie wir bereits angekündigt hatten, ist es ab sofort nicht mehr möglich, neue Diskussionen in diesem Forum zu starten. Um Euch Zeit zu geben, laufende Diskussionen abzuschließen, könnt Ihr noch für zwei Wochen in offenen Diskussionen antworten. Danach geht dieses Forum hier in den Ruhestand und das NEUE FORUM übernimmt vollständig.
      Das Forum hier bleibt allerdings erhalten und lesbar.   Neue und verbesserte Funktionen warten auf Euch im neuen Forum und wir arbeiten bereits an weiteren Erweiterungen.
      Wir sehen uns auf der anderen Seite!

      https://community.blackdesertonline.com/index.php Update:
      Wie angekündigt könen ab sofort in diesem Forum auch keine neuen Beiträge mehr veröffentlicht werden.
    • IMPORTANT: Le nouveau forum   05/04/2017

      Aventurières, aventuriers, votre attention s'il vous plaît, il est grand temps de déménager!
      Comme nous vous l'avons déjà annoncé précédemment, il n'est désormais plus possible de créer de nouveau sujet ni de répondre aux anciens sur ce bon vieux forum.
      Venez visiter le nouveau forum!
      https://community.blackdesertonline.com
      De nouvelles fonctionnalités ainsi que de nouveaux outils vous attendent dès à présent et d'autres arriveront prochainement! N'ayez pas peur du changement et rejoignez-nous! Amusez-vous bien et a bientôt dans notre nouveau chez nous

concours texte rp BDO 1an ! = Concours TEXTE RP (3000 perles à gagner !)


46 posts in this topic

Posted (edited)

banderolle_OSEF.thumb.jpg.9c71604ec46d94

 

 

♦ Concours TEXTE RP ♦

 

 

Préambule :


Voilà plusieurs mois que Joe et moi, Nekaoh, essayons d’enquêter sur les agissements des prêtres de Calphéon. Je me tue à le répéter : ces petits mécréants qui abhorrent la magie jouent à un jeu dangereux avec des forces qu’ils refusent de reconnaître officiellement. Et leur Elion ne les sauvera pas de ce qu’ils vont déclencher…

B1.thumb.JPG.246b5280648e97683b984c14ca8B2.thumb.JPG.d517d8ef92b1e032b4f07debe7dB3.thumb.JPG.c1b6181cee2f585ce945bb29240B4.thumb.JPG.ffd2783b6deab2e387bf8c8ba45

 

Epilogue

 

Une petite ombre poilue se faufile de fourrés en fourrés au milieu de la nuit en essayant de ne pas attirer l’attention. Les Grandes Oreilles l’ont envoyé en éclaireur. Un immense incendie est apparu au Nord de Trent. Malgré ses efforts, n’importe quel mansha pourrait entendre ses lamentations murmurées.

 

“Pourquoi c’est toujours Herio qui doit y aller… Chaque fois, Herio se fait avoir.

- Oh Herio tu es rapide, oh Herio tu as une bonne vue, oh Herio tu es le meilleur pour approcher les coins de pêches sans te faire remarquer. Crois-nous Herio tu es le plus à même de nous informer. Et Herio, idiot qu’il est, il dit oui.”

 

Une branche craque dans le dos de notre espion nocturne, le faisant plonger au sol. Mince, un sanglier…

 

La progression a pris du temps pour arriver jusqu’au lieu de l’incendie… C’est un camp en ruine, mais vide. Une bannière à moitié brûlée laisse entrevoir un esprit noir enfantin… C’était donc un camp OSEF,  mais où sont-ils ?

 

Herio dresse ses petite oreilles rondes, à l’affût de bruits de combat sanglant ou de cris de Bersekers… Mais qu’est-ce que c’est, ce bruit de frottement un peu plus loin. Herio doit voir.

 

Il saute habilement entre les tentes effondrées. Là un corps se traîne au sol.

 

“ Et le Poilu, ramène-toi…”  * tousse du sang*

 

Herio avance à quelques pas du corps qui parle. Il tient une brasse de papier dans sa main fine…

 

“Avance je te dis ! Je suis Ying, Kunoichi des Osefs. Si je suis encore saine d’esprit, c’est que j’étais en retard…. Prends ça dans ta face. Ce sera ma dernière punchline...  Arrrgh…”

 

Le corps s’effondre. Herio s’approche, tend la patte pour att-----r les papiers. Déjà, le corps de la Kunoichi est pris de soubresauts. Il se relève. Herio n’attend pas, il détale dans la forêt…


“Herio doit prévenir tout le monde, oui, il le doit….”

T1.thumb.gif.059b7ca3e35b5da668dac0b0df9

 

♦ Concours TEXTE RP ♦

ANIMETexteRP.thumb.gif.fca1fa54e80a49b51

Voilà un an que nous jouons tous ensemble dans ce jeu magnifique qu’est BLACK DESERT ONLINE. A l’occasion de cet anniversaire et pour les UN AN de notre guilde, nous organisons plusieurs concours dont certains réservés à TOUS les joueurs.

 

Bienvenue donc dans le concours TEXTE RP ! 3000 perles d’achats au cash shop à gagner pour la meilleure plume !

 

♦ Les textes sont à poster avant le JEUDI 30 MARS à minuit sur ce post-même. N’oubliez pas de bien préciser PRENOM ingame + NOM ingame.

 

♦ Le jury sera composé de 5 amateurs lecteurs qui noteront sur 10 selon 2 critères : L’originalité et le style.

 

♦ Que ce soit dans le style, la taille ou encore le fond... Vous êtes totalement libres et les fautes d'orthographe, même si elles piquent, ne seront pas éliminatoires.

 

♦ Le grand victorieux sera annoncé durant la soirée du concours LES GRADINS GADINS dont voici le lien si vous souhaitez y participer : https://goo.gl/forms/ChfTUWTCEOlygsKk2

 

A vos plumes ! Bonne chance à toutes et tous ! Et bon anniversaire BDO ! ^^

Edited by Joe La Brute
lancement du concours !^^
11 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

waow sympa tout ca ! beau travaille ♥

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Need la suite :o

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Need la suite :o

Ahh merci Mescheriakoff ! Ton message me permet de rebondir et vous donner quelques éléments en plus car C'EST VOUS QUI ALLEZ ECRIRE LA SUITE ! ^^

Notre event verra le jour durant notre grande période festive d'anniversaire de guilde (un an déjà..!) durant laquelle nous organisons plusieurs events dont certains destinés à TOUS les joueurs BDO.

Par exemple = LE CONCOURS DE TEXTES RP justement, durant lequel vous devrez écrire la suite de l'histoire et qui verra la meilleure "plume" gagner 3000 perles d'achats cadeaux sur le cashshop !

Plus d'infos très prochainement dans ce même post ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Par exemple = LE CONCOURS DE TEXTES RP justement, durant lequel vous devrez écrire la suite de l'histoire et qui verra la meilleure "plume" gagner 3000 perles d'achats cadeaux sur le cashshop !

Cest nul y'a que les maehwa qui peuvent gagner du coup :(

(Ce concours est une super idée ;) en attendant d'en savoir plus 9_9)

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Personnellement je n'ai pas compris s'il fallait créer une histoire (en reprenant les héros déjà indiqués) ou un texte RP faisant intervenir nos propres personnages.

Sinon je salue l'initiative qui est super intéressante (une intrigue sur une infection zombie ^_^)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

waow sympa tout ca ! beau travaille ♥

Need la suite :o

Cest nul y'a que les maehwa qui peuvent gagner du coup :(

(Ce concours est une super idée ;) en attendant d'en savoir plus 9_9)

Personnellement je n'ai pas compris s'il fallait créer une histoire (en reprenant les héros déjà indiqués) ou un texte RP faisant intervenir nos propres personnages.

Sinon je salue l'initiative qui est super intéressante (une intrigue sur une infection zombie ^_^)

Approchez mesdames et messieurs ! Elles sont fraîches mes infos, fraîches mes infos ! ^^

http://forum.blackdesertonline.com/index.php?/topic/30813-la-guilde-osef-débarque-sur-bdo/&page=5

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

On en parle même sur Désert Noir !!!

3 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Oye ! Oye ! Je déclare ouvert le concours TEXTE RP ^^

- date limite pour poster ici-même et ci-dessous vos textes : jeudi 30 mars à minuit ! -

à vos plumes, prêt ? Ecrivez ! ;)

4 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

POUR INFO = L'évènement en lui même se prépare tout doucement et nous savons que les "civils" se préparent aussi de leur côté pour endiguer ce fléau.^^ Tout cela va garantir une soirée, un évènement vraiment inoubliable je l'espère... Préparez vous, ELLE ARRIVE !!! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Premier jet, parce que je ne sais absolument pas si j'aurais fini avant le 30 :)

 

 

Des rumeurs. Encore et toujours des rumeurs. Voilà ce que Osyril devait vérifier. Depuis 6 mois, ce jeune guerrier Serendien avait quitté ses obligations envers sa Nation pour rejoindre un groupe d’aventurier, une guilde, les Ravens.

Si les membres de celle-ci semblaient représenter une forme de liberté et laisser apparaitre des possibilités de progression rapide dans les échelons hiérarchiques, depuis ses 6 mois, aucunes missions de haute importance ne lui avaient été confiées, si bien qu’il commençait sérieusement à remettre en doute son choix d’avoir quitté l’Avant-poste de la Porte Nord-Ouest.

Mais son contrat le retenait encore pour 6 mois supplémentaire, et les frais de résiliation étaient bien trop important face au maigre salaire que ces « corbeaux » daignaient lui accorder en rémunération. C’est ainsi que le jeune guerrier se retrouvait une fois encore sur son cheval, accompagné de son fidèle chien Némur, à faire des kilomètres pour vérifier des rumeurs.

 

Cette fois-ci c’est en direction des forêts Calpheoniennes que se trouvait sa mission.

Une histoire de prêtres Eloniens qui semblaient disparaitre lors de leur pèlerinage en direction de la grande scierie de Trent. Il ne fallait pas être doué d’une grande déduction pour savoir que les montagnes au Sud de Trent étaient la limite avec Kamalsivia, le territoire des elfes, et que le célibat des prêtres pouvaient aisément mit à l’épreuve par le charme des femmes qui vivaient dans cette région.

Mais comme la porteuse de ses nouvelles était une ancienne connaissance de la chef des Ravens du temps où celle-ci fréquentait l’académie des Valkyries, Osyril fut chargé d’enquêter sur cette affaire.

C’est ainsi que notre aventurier en herbe avait voyagé 3 jours depuis la taverne du Muguet, lieu où il louait une modeste chambre à l’étage, pour arriver enfin aux abords de l’immense forêt qui recouvrait toute la partie sud de Calpheon. D’après ses estimations il arriverait à Trent avant la nuit et pourrait débuter ses investigations le lendemain. Si tous se passait bien, en un jour l’affaire était résolu et il pourrait retourner dans les paisibles contrées d’Heidel.

Mais il devait d’abords faire escale à Behr, un camp de trappeur non loin de Trent, pour reprendre des vivres. Alors que le village était encore à quelques mètres, une odeur immonde commençait à planer dans l’air, un air putride. Cette odeur devenait de plus en plus insoutenable au fur et à mesure que Osyril s’approchait du hameau, son destrier se mit à hennir et s’agiter violemment, obligeant le guerrier à tenir fermement la bride. Némur semblait être à l’affût du moindre bruit, mais un étrange calme régnait dans ses bois. Nul gazouillis d’oiseau, nul craquement de branche. Cette forêt semblait ne plus être animée par le moindre être vivant.

 

Arrivant au baraquement de chasseurs, Osyril vit enfin l’horreur responsable de cette puanteur. Le camp de Behr n’existait plus, à la place de celui-ci il ne restait que des ruines fumantes. Sur le sol des traces de sang qui se rejoignaient en un énorme bûcher situé au milieu des débris de l’anciens village.

Osyril avait déjà vue nombre d’horreurs, mais jamais il n’avait assisté à ce genre de spectacle morbide.

Qu’est-ce qui avait bien put arriver aux trappeurs ? Pourquoi des cadavres étaient-ils ainsi entassés ? Qui était le ou les responsables d’un tel massacre ? Le jeune enquêteur commençait à craindre que sa mission ne soit plus risquée que prévu, et regrettait d’être partie seul.

C’est avec la plus grande prudence que Osyril descendit de son cheval afin d’inspecté les lieux et cherches des indices sur la raison d’un tel carnage.

Attachant son cheval à un arbre noirci par le feu, Osyril se dirigea vers le charnier encore fumant. Si la majorité des cadavres étaient carbonisés, certaines plaies restaient visibles, les majeures parties avaient été faite par des flèches. Il ne faisait aucun doute que les trappeurs avaient été assassinés, mais parmi les corps, l’un d’entre eux attira particulièrement son attention.  Il s’agissait du corps d’un enfant, peut-être celui d’un shai, celui-ci était étrangement malformé.

La mâchoire inférieure était divisée en deux dans le sens de la longueur, sa bouche ovoïde ne semblait pas avoir de lèvre et était également barbelée de petites dents sur trois rangées. Osyril n’avait jamais vu une telle difformité. Il ne put s’empêcher de frissonner en pensant à l’être qu’il était de son vivant.

Après quelques minutes d’inspection, et en l’absence d’indices sur la raison d’une telle tuerie, Osyril repris les rênes de son cheval et décida de prendre la direction de la montagne Sud de Kaia, de là il pourrait observer la route en contrebas et ne pas se faire surprendre par le ou les responsables des exactions de Behr.

 

Après avoir chevauché une bonne heure, il avait une vue parfaite sur l’ensemble de la vallée. La vision était pour le moins déstabilisante. Osyril pouvait percevoir une vingtaine de colonnes de fumé attestant des mêmes buchers que Behr. La majeure partie d’entre eux se trouvait aux alentours du poste de garde de Longuefeuille.

Osyril voulait des éclaircissements sur les événements qui se déroulaient dans la région et décida de se rendre à la colonne la plus proche. Il lui fallait cependant faire preuve de discrétion, il ne tenait pas à se retrouver sur l’un de ses bûcher, il décida donc de laisser son cheval dans les hauteurs et de continuer à pied.

 

A mesure qu’il avançait, Osyril devenait de plus en plus nerveux dans cette forêt au silence morbide, et sa main droite était crispées sur le manche de son épée. Après plusieurs heures, il perçu enfin des sons de voix, peut-être d’agissait-il des malfaiteurs de Behr. Lorsqu’il regarda à travers les fourrés, il ne vit que des elfes en piteux états qui entassaient des cadavres dans un brasiers si grands que les flammes léchaient les branches des pins centenaire de la forêt de Longuefeuille.

Plusieurs archères étaient poster sur un arbre non loin et scrutaient l’horizon, leurs attentions se portaient en direction de Trent. Osyril n’arrivait pas comprendre l’ampleur de la situation, et il ne comprenait pas les raisons d’une telle surveillance. Il lui était également difficile de savoir si les elfes étaient responsables des massacres, ou si elles ne faisaient que brûler les cadavres laissés par un groupe particulièrement meurtrier.

Alors qu’Osyril était en pleine réflexion, des cris se mirent à résonner dans la forêt. Il s’agissait d’une elfe dans une tenue de camouflage, celle-ci hurlait tout en courant dans la direction de ses compères. A une vingtaine de mètres derrière elle, les arbres tremblaient comme si une créature particulièrement massive la poursuivait. Les sentinelles décochèrent une première salve de flèches, mais cela ne semblait pas avoir eu le moindre effet. Alors que les gardes décochaient une seconde pluie de flèches, l’assaillant fût enfin visible.

Il s’agissait d’un troll, une hache de bûcheron à la main. Celui-ci semblait être atteint des mêmes malformations que le corps découvert par Osyril dans le bûcher de Berh. Ses yeux étaient vitreux et sa peau semblait étrangement flasque, mais ce qui étonnait particulièrement Osyril se fut la vitesse qu’il atteignait pour ratt-----r l’elfe. En quelques secondes il avait quasiment parcouru les derniers mètres qui le séparait de sa proie, et fît un bond de deux mètres en lançant sa hache en direction des rangers qui continuaient de lui tirer dessus. La hache fût envoyée si violemment que l’arbre sur lequel les elfes étaient, explosa en plusieurs morceaux.

Malgré tout, les elfes étaient incroyablement agiles, preuves de leur entrainement militaire, si bien qu’aucune d’entre elles ne furent blessées dans la chute. A peine avaient-elles touché le sol qu’elles saisissaient une nouvelle flèche et la décochait sur le troll.

Osyril, quant à lui, assistait à la scène, pétrifier de peur à la vue de la puissance de cette créature, et alors que celle-ci allait se saisir de l’elfe, une masse noire fondit sur sa nuque. Il s’agissait de Némur. Avec l’apparition de la monstruosité, Osyril en avait oublié la présence de son fidèle ami canin, et cet acte de courage ramena rapidement l’anciens garde de Serendia à la raison. Dégainant son épée, Osyril sortie des fourrés où il était caché et se précipita en direction du troll, ce qui surprit les elfes qui voyaient ainsi surgir des alliés opportuns.

Tandis qu’Osyril courait en direction du troll, il pouvait assister à l’incroyable férocité de Némur, qui détournait l’attention. Pendant ce temps Osyril avait fini de parcourir les derniers mètres qui le séparaient de l’atrocité, et avec tout la force qui lui était possible asséna un coup au niveau du tendon d’Achille.

Le troll s’écroula, et tourna son regard livide en direction d’Osyril. Sa mâchoire inférieure s’ouvrit en deux et un étrange appendice semblable aux tentacules d’un calamar en sortie. Celle-ci fut projetée en direction du guerrier, qui fit un pas de justesse pour esquiver l’attaque. Pendant ce temps, les elfes en avaient profité pour tirer sur ce tentacule cauchemardesque et s’apprêtait à tirer une nouvelle fois. Mais le troll mit toute ses forces dans son pied encore valide, et sauta en direction d’Osyril qui fut percuté de plein fouet. Il sentit son corps s’écraser contre un arbre et avec la violence de l'impact, il fini par perdre connaissance.

Edited by Hydracile

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

YEAH !!! Et c'est parti ! Merci Hydracile pour ainsi ouvrir le bal. Envoie moi par courrier sur ce forum ton prénom et nom ingame stp ^^ Pour avoir été le premier à poster, une petite surprise t'attend ingame ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Voici ma petite contribution a ce topic. C'est mon premier texte RP donc je ne sais pas si je m'y suis bien pris, en espérant que sa vous plaira.

 

Edit: J'avais oublier d'ajouté ça ^^: Moi c'est Kurotori Yuhme ingame de la guilde Dissendium x)

 

 

 

 

Cela faisait un an que Yuhme s'était échouée sur ce continent. Ses souvenirs d'avant cette période étaient trouble. Elle se souvenait partiellement d'un long voyage vers l'ouest en compagnie de Heilang, son compagnon. Ainsi que du cadavre de son maître Hwisa et de tous ses amis, toutes les créatures qui l'avaient élevé sur l'île d'Haemo. La dompteuse eut un haut le cœur.

    Ces souvenirs étaient encore douloureux pour elle. Bien que des années se soit écoulées depuis ce drame, elle n'avait pas encore retrouvé entièrement confiance en l'humanité. Cette espèce perfide qui elle seul pouvait commettre de telles atrocités. Cependant durant cette dernière année elle avait fait la rencontre de bon nombre de personnes, des aventuriers en qui elle pu avoir pleinement foi et sur qui elle avait prit l'habitude de se reposer. C'était sa nouvelle famille, sa guilde.

 

    C'était justement sur demande de sa guilde qu'elle s'était retrouvée au milieu de la forêt de Longleaf. Elle avait pour mission d'éliminer des cyclopes qui prolifèrent dans cette zone. Cependant à sa grande surprise elle ne vit personne, entre les arbres centenaires, il n'y avait pas âme qui vive. Cette contrée était pourtant connue pour son foisonnement de créatures, il arrivait même que des Khalks affamés viennent se repaître de sanglier, sans pour autant que le nombre de sangliers ne décroissent. Pourtant, tout n'était que silence. Pas un souffle de vent entre les feuilles de cette forêt millénaire. Pas un bruit, même imperceptible, de vie. Même les eaux du lac de Crioville était calmes. Ce silence était pesant.

    Soudain Heilang rugit et se rua vers les rives du lac. Cette action déconcerta Yuhme. La créature était pourtant connue pour ne pas aimer l'eau, alors pourquoi courait-elle dans la direction du lac. La jeune femme courut à son tour voir ce qui avait attisé la curiosité de son compagnon, et la sienne par la même occasion.

    A moitié immergée, une créature blessée gisait sur les bords du lac. Elle ressemblait à une loutre anthropomorphe. Elle avait déjà vu plusieurs de ces créatures. L'une d'elle, Crio, lui avait même apprise à pêcher. Celle-ci était plus vieille, Yuhme doutait qu'elle puisse survivre longtemps à ses blessures. En s’approchant de la créature, elle fut surprise de se rendre compte que celle-ci était encore consciente. Avec l'aide de Heilang, la jeune dompteuse réussi à ramener la créature blessée à un campement et commença à la soigner.

 

    -”Je suis Yuhme, mon compagnon Heilang t'a trouvé. Tu étais gravement blessée, je t'ai fait les premiers soins, mais je doute que cela suffise. Il faut vite te soigner.”

    Encore assommée par la douleur, la créature peina a formuler une phrase cohérente.

    -«Je...Herio.... je m'appelle Herio. Yi...Ying... un mess...age....Morte....mais revenue à la ...vie...pas ...vraiment en vie.»

    Herio cracha du sang et sombra, Il était toujours en vie mais n'avait plus assez de force pour parler. Yuhme se rendit compte qu’Herio tenait quelque chose dans sa main. Il ne l'avait pas lâché malgré la douleur qu'il devait supporter. En y regardant de plus près l'aventurière pu voir qu'il s’agissait d'un journal. Après son long séjour dans l'eau du lac, l'encre avait été partiellement effacé. Mais une partie restait lisible.

 

    « Journal de Ying 3ème jour sans retard : Joe et Nekoah n'auraient pas dû enquêter sur cette rumeur. Voilà ce qui arrive quand on veut bien faire. Même en étant arrivé en retard je me retrouve moi aussi contaminé par cette...Le texte est illisible sur ce passage... Allez Ying courage tu es la dernière représentante des Osef, tu dois faire parvenir ce message au plus vite, peut être que quelqu'un trouvera une solution à cette horreur. » Un papier tomba du livre.

    Yuhme regarda cette feuille, qui n’était pas faite de la même matière que le reste du journal, l'encre y était restée intact malgré le temps passée dans l'eau. Après une lecture rapide, la dompteuse tressailli. Heilang vint contre son dos pour la rassurer.

    Ainsi donc, à en croire ce rapport d'enquête fait par les dénommés Joe et Nekoah. Les prêtres d'Elion avaient mené des expériences sur la population atteinte par la peste. Les cobayes de leurs expériences s’étaient relevés après être mort et s’attaquait à tout être vivant. Ils erraient sans but, en détruisant tout sur leur passage. La guilde Osef avait bien essayé de les arrêter mais leurs membres furent contaminés, et ils n'eurent pas la volonté de tuer les leurs. Ainsi très vite toute la guilde se retrouva contaminée.

    Le mal se transmettait vite, sûrement par contact physique, il fallait l’arrêter avant que toute la région de Calpheon ne soit touché.

 

    La jeune femme rangea prestement son campement. Elle accrocha Herio sur le dos d'Heilang et monta à son tour sur son compagnon. Heilang courait vite, ils passèrent par le village de chasseur de Behr. Tous les habitants la regardèrent foncer à toute vitesse.

    Ainsi ils arrivèrent vite aux portes de Calphéon, l'aventurière avait comme idée d'amener Herio à la grande Bibliothèque des Valkyries, en pensant que celui-ci pourrait y être soigné. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit les lieux vides. Pas une seule étudiante ne se trouvait dans la grande salle.

    Yuhme craignait le pire. En redescendant de la colline et en arrivant en ville, elle vit un paysage dévasté, les échoppes habituellement bien tenues étaient en ruine, la moitié des maisons avaient brûlé. Ils avaient tellement hâte de monter à la grande Bibliothèque qu'ils n'avaient pas fait attention à l'état de la ville qu'ils traversaient. Il était donc trop tard, Calpheon était tombée.

    Il lui fallait réfléchir vite. Si Calpheon était sur le point de sombrer, qu'aurait fait le Conseil ? Qu'aurait fait le Roi ?... Le Château ! Un endroit fortifié qui pourrait protéger les personnes encore saines. Si ses souvenirs étaient bon, le château de Calpheon se trouvait à l'ouest, de l'autre côté de la rivière.

 

    Il lui fallut près d'une heure pour arriver aux portes du château. Après cette longue course, Heilang était épuisé, il n'était pas habitué à porter deux charges sur une aussi longue distance. Malgré les quelques pauses prisent en chemin, Ils n'avaient pas vraiment eu le temps de s’arrêter pour vraiment se reposer. C’était une course contre la montre. A l'entrée du château, des gardes l'arrêtèrent. Yuhme leur expliqua la situation. Ils prirent en charge le pauvre Herio et lui demandèrent d'attendre qu'un autre garde vienne la chercher.

    Quelques minutes plus tard un garde vint la voir et la guida plus loin dans le château, dans la cours d’entraînement verdoyante à l'étage du château. Ici s'étaient rassemblés une centaine d'aventuriers. En regardant dans la foule elle reconnue quelqu'un. Un Musa habillé en blanc, c'était Shorano un membre de sa guilde. Il se tourna et la vit à son tour, il lui fit de grand geste et vint à sa rencontre.

 

    -”Hé Yuhme tu sais ce qu’il se passe? J’étais à la Capitale pour faire le plein de potions avant d'aller tuer les cyclopes, quand une émeute à commencée. Ça faisait longtemps que ça grondait mais je ne m'attendais pas à une répression aussi violente. La garde est rentrée dans le tas et les a tous tués, des incendies ont éclatés un peu partout en ville. Et des prêtres hurlaient que tout était la faute des elfes, qu'il fallait les anéantir. La foule scandait cette phrase à tue-tête : « Mort aux Elfes ! Elion Vaincra ! La mort ne nous prend pas. Mort au Elfes ! Elion vaincra ! La magie noir ne faiblira pas » tu y comprend quelque chose toi ?”

    -”Pas vraiment, j'ai trouvé quelqu'un presque mort, Herio, c'est le père de Crio. Il portait un journal. Dedans il était dit que les prêtres d'Elion avait usé de magie noir sur la population de Calpheon, que ceux-ci après être mort, revenaient à la vie, mais dans un état second, qu'ils attaquaient tout ce qui bougeait, je ne comprend pas le rapport avec les émeutes, mais le lien reste les prêtres.”

    Tout d'un coup toutes les discussions cessèrent. Les membre du conseil de Calpheon vinrent sur la tribune :

    -”Chers aventuriers, l'heure est grave ! Nous venons de recevoir des informations d'un témoin des malversations des prêtres d'Elion. Herio ici présent à reçu un journal d'une personne contaminée, qui est morte peu de temps après lui avoir donné ce journal, pour ensuite revenir à la vie sous la forme d'un monstre. Dans ce livre il est expliqué que les prêtres, dans leur recherche sur la magie noire, ont découvert une force qui permet de ramener un organisme mort à la vie, mais ont perdu le contrôle. Il ont testé ce sort sur des malades de la peste dans le but de les soigner. Mais la maladie a muté. Elle se transmet vite et ramène les gens qu'elle tue à la vie. Ils sont alors insensible à la douleur, extrêmement résistant, et particulièrement violent.”

    Toute la cour était silencieuse. Penser qu'une telle chose était possible faisait froid dans le dos. Ramener des morts à la vie...

    -”Ce n'est pas tout, Pour cacher leurs malversations, les prêtres ont fomentés une révolte populaire faisant croire que les Elfes était la cause de tous nos maux. Pendant que la garde stoppait les fanatiques, les prêtres en ont profité pour fuir au sud vers Trent, là ou ils ont commencé leur expériences.”

    Un vent glaciale soufflait, l'auditoire était silencieux comme une tombe, tout le monde attendait les instructions du Conseil, tout en pensant à ce que chacun pourrait faire.

    -”Nous ne connaissons pas la situation dans cette zone. D’après certaines rumeurs, même les créatures auraient fini par att-----r la maladie, cette zone est à présent extrêmement dangereuse. Cependant il est de notre devoir de réprimer la contagion. Nous devons éliminer le mal à la source, trouver les prêtres et les tuer. Comme tous les sorts, leur effet s'estompent à la mort de l'invocateur.”

    -”A mort les prêtres!!!”

    La foule d'aventurier se remit à respirer, il y avait une solution, et en plus quelques chose qu'ils savaient bien faire, tuer.

    -”Où trouver ces couards ?”

    -”Combien sont-il ?”

    -”On ne va en faire qu'une bouchée !!!”

    -”Et pour les créatures contaminées que l'on croise sur le chemin, on fait quoi ?”

    D'un coup le silence revient, comme si une enclume nous tombait sur la tête pour nous rappeler que tout n'était pas si simple.

    -”Nous ne pouvons pas les éliminer, il faudra donc les capturer en faisant bien attention à ne pas se faire blesser pendant l'opération, au risque d'être contaminé à son tour.”

    Le membre du Conseil à sa droite continua :

    -”Des groupes de cinq seront formés, vous devrez veiller les uns sur les autres et capturer les contaminés.”

    C'est ainsi que le discours du Conseil se termina. Les groupes se formèrent vite, par affinité plus que par efficacité. La mission était simple, aller à Trent, capturer toutes les créatures que l'on verrait sur le chemin et éliminer les prêtres.

 

    Tout le monde se retrouva à l'entrée du château. Les vingts groupes de cinq se répartirent d'Est en Ouest et avancèrent ensemble vers le sud. Le groupe de Yuhme se retrouva vite au cœur de la forêt des Manshas. Le groupe avançait lentement, la forêt étant remplies de pièges. Tous les membres du groupes étaient à l’affût du moindre mouvement.

    Soudain un hurlement se fit entendre à la droite du groupe. Tous les cinq se précipitèrent sur place, mais c'était trop tard. L'un des membres du groupe de droite avait déclenché un piège. Les Manshas avaient surgis sur eux en un instant, trois des membres étaient déjà morts.

    Yuhme entendit un bruissement de feuille au dessus d'elle. Elle incanta son Eclair du Néant juste à tant, Heilang sauta frénétiquement autour d'elle pour la protéger, Elle profita de cette protection pour trancher en deux les trois Manshas les plus proches. Soudain huit autres Manshas foncèrent sur elle. Yuhme sauta alors vite sur son bâton et profita de l’élan gagné pour frapper violemment le sol. Faisant ainsi tomber à la renverse ses assaillants, elle les décapita alors en une rotation de son bâton.

    Le combat fini, la jeune femme regarda autour d'elle, ses camarades étaient sains et sauf, trois des membres du groupe qui avait été attaqué était morts. Un seul était indemne, l'autre avait été blessé par le piège. Celui-ci était enduit d’excrément, la blessure allait s'infecter.

 

    En examinent les corps des Manshas, les aventuriers se rendirent compte que ceux-ci étaient livide, la peau presque transparente, et leurs veines noirs ressortaient. De plus, leurs yeux étaient d'un blanc vitreux maladif. Il n'y avait pas de doute possible, les Manshas qu'ils venaient de tuer étaient contaminés, ils regroupèrent vite les corps et les attachèrent ensembles.

    A peine eussent-il fini leur tâche que les Manshas se remirent a bouger, que ce soit ceux coupés en deux ou bien même ceux décapités. A la vue de cette scène, l'aventurier blessé se mis a vomir tripes et boyaux.

    En s’approchant de lui, Yuhme se rendit compte qu'il était livide et que ses veines étaient noires. Un frisson lui parcouru le dos, elle savait ce qu'elle avait à faire. Prestement Yuhme dégaina son épée courte, s'approcha du blessé, le pris dans ses bras et lui transperça le cœur tout en en lui chuchotant : « Ca va maintenant, tout est fini, tu peut partir paisiblement. » Elle se leva , retira sa lame et décapita son infortuné compagnon. Elle attacha alors son cadavre à un arbre et y mis le feu.

Un guerrier agrippa Yuhme, et la plaqua contre un arbre :

    -”Pourquoi as-tu fais ça ?”

    Il s'agissait de Borick un compagnon de guilde de l'aventurier que venait de tuer la dompteuse.

    -”Il était destiné à mourir, il avait était contaminé. Il allait mourir en souffrant, puis attaquer les gens qu'il aimait, une mort douce et rapide était la seule chose que je pouvais leur offrir.”

    En rage Borick donna un coup de genou dans le ventre de Yuhme.

    -”Et pourquoi l'avoir brûlé, il méritait une sépulture décente dans le caveau de Vélia, la ville ou il était né. Brûlé son cadavre de la sorte est un affront pour un guerrier. Comment…!”

    Yuhme lui fis une prise et mis Borick au sol.

    -”S'il est mort c'est parce qu'il a été insouciant, il n'a pas été attentif au piège au sol, il ne peut s'en prendre qu'à lui même d'être mort. Un guerrier digne de ce nom ne se serait pas fait avoir de la sorte. Je ne pense que l'on inhume les guerriers sans cervelle au caveau de Velia.”

    Yuhme repris son chemin laissant Borick agenouillé devant la dépouille carbonisée de son ancien ami.

 

    Le groupe de Yuhme continua vers le sud, ils rencontrèrent encore quelques Manshas, seule la moitié des groupes qu'ils rencontrèrent était contaminés. C'était une bonne nouvelle. Cela voulait dire que la maladie ne s’était pas encore trop propagée, il était encore temps d’arrêter l'épidémie.

    En arrivant au sud, les différents groupes se rapprochèrent les uns des autres. Des cents aventuriers partis du château de Calpheon, ils n'étaient plus que soixante-trois. Tous se regroupèrent sur le pont à l'entrée nord de Trent. Quand les aventuriers passèrent les portes du village, le spectacle que leur offrit les lieux en fit vomir plus d'un.

    Des habitants de la scierie, il ne restait que des cadavres à moitié dévorés, les viscères sorties, et déambulant entre les maisons. Un troll démembré essaya de s'approcher de la porte, il laissa une traînée de boyaux derrière lui. Une valkyrie planta sa lance dans la tête de la pauvre chose, il ne resta de celle-ci qu'une bouillie informe.

 

    Le groupe d'aventuriers encercla rapidement le village fortifié et y mit le feu. En quelques heures tout était fini, il ne restait des cadavres que des cendres fumantes. Personne n'aurait pu dire qu'un village s'était un jour dressé dans cette vallée en cendres.

    Yuhme suivit Heilang qui semblait avoir trouvé une piste. En effet, rapidement la dompteuse pu voir des branchages cassés, ainsi que des traces de sang aller en direction du Sanctuaire de Kzarka. Il était vraisemblable que la horde de monstre ou du moins les prêtres s'étaient réfugiés dans ce temple creusé dans la montagne.

    La piste fut rapidement confirmée par d'autres aventuriers. Un groupe de ninja s'infiltra dans le Sanctuaire. Ils revinrent au bout d'une demi-heure. Le temple était rempli d'infectés, que ce soit les hérétiques qui y logeaient avant comme d'autre créatures tels que des Manshas, des Rhutums et même quelques Tréants.

    Toutes ces créatures semblaient se tenir tranquille et surveiller les niveaux supérieurs du Sanctuaire. Le groupe d'aventurier en déduisit que les prêtres avaient trouvé un moyen de manipuler les infectés et qu'ils s'étaient réfugiés dans les niveaux inférieurs du Sanctuaire.

    Un plan fut mis en place. Avec l'aide des canonniers de Calpheon qui fournissaient à chaque aventurier un baril de poudre ainsi qu'une longue mèche, ils devaient dérouler cette dernière depuis l'entrée du Sanctuaire et placer un baril à chaque structure porteuse du bâtiment. L'objectif étant de détruire l'édifice pour s'assurer qu’une fois la mission finie, il n'y ait aucun survivant de la contamination.

    L'assaut commença au premières lueurs du soleil. Les préparations avaient prise toute la nuit, le conseil de Calpheon avait installé un camp de commandement là où la veille se trouvait Trent. Les aventuriers s'étaient divisés en trois groupes passant tous par une entrée différente. Il attaquèrent tout ce qui était leur passage, les contaminés était moins vifs que la veille.

    Les corps pourrissant devait perdre en puissance, ou bien était-ce lié au fait qu'ils étaient restés calme et aux étages supérieurs du Sanctuaire. Quoiqu'il en soit, ce fut un massacre à sens unique, les aventuriers éliminèrent tous les contaminés en un rien de temps.

    En descendant dans les salle inférieures du Sanctuaire, tout le monde dû se rendre à l'évidence, les prêtres n'étaient pas ici. Heilang semblait avoir trouvé une piste, Yuhme le poursuivi, suivi à son tour par une partie de la petite compagnie. A peine sortie du Sanctuaire que des explosions retentirent. Le groupe pensa que le Conseil trouvant la mission trop longue avait décidé de faire exploser le Sanctuaire avec tout ses occupants dedans afin de régler le problème de la contamination une fois pour toute. Il ne restait que vingt-deux aventuriers.

 

    Tiraillé entre la colère et l’incompréhension de la situation, le groupe resta figé quelques minutes. Petit à petit tout le monde avait assimilé le fait que le Conseil venait d'assassiner plus de la moitié de leurs compagnons, et ce inutilement. Deux choix s'offraient alors à eux, dans l'urgence de la situation ils ne voyaient que ces deux choix. Soit poursuivre les traces que Heilang avait pisté, probablement celle des prêtres, et mettre un terme à cette histoire. Soit retourner au campement de Trent et demander une explication aux actions du Conseil.

    Le groupe se divisa en deux, une partie suivie Yuhme et traquèrent les traces laissées par les prêtres qui se dirigeaient vers le sud. Et une autre partie composée de la moitié des membres rebroussèrent chemin au nord vers Trent.

 

    Pistant les traces au sud, le groupe mené par Yuhme arriva vite en Kamasylvia. Ils furent pris en embuscade par un groupe d'elfe :

    -”Halte là! Êtes-vous contaminés ?”

    -”Non ! Nous sommes justement à la poursuite de ceux à l'origine de la contamination.”

    -”De qui s'agit-il ? Demanda une jeune elfe qui bandait son arc en direction du petit groupe.”

    -”Si vous baissez votre arme je vous le dirais. Je n'aime guère être menacée.”

    Les Elfes échangèrent un regard avant de baisser tous en même temps leurs arcs.

    -”Il s'agit d'un groupe de prêtres d'Elion. Il ont étudié la magie noire et ont utilisé un sort qui a réagi avec des gens contaminés par la peste. Il ont fui depuis le Sanctuaire de Kzarka, probablement hier soir. Nous avons suivi leurs traces depuis là-bas.”

    Les Elfes échangèrent de nouveau un regard, à la fois surpris et courroucé. Tous regardèrent la même elfe, celle qui avait posé la question tout à l'heure.

    -”Hameshiro ! Tu ne sais donc pas suivre une trace, lire les empreintes, regarder le feuillage et le branchage quand tu suis une piste ! Et dire que l'on t'a suivi ! Tu t'es trompée de sens, ils venaient du nord et non du sud ! Vite nous avons beaucoup de retard sur eux, il faut les ratt-----r. Vous venez avec nous si vous le souhaitez, nous n'avons pas de temps à perdre en discussions maintenant.”

 

    La situation était claire, les Elfes avaient suivi le mauvais chemin. Les prêtres avaient donc encore gagner en avance. Le groupe parti à toute vitesse. Le chemin ayant déjà été emprunté par les elfes, les traces furent facile à suivre. Le groupe avança très vite, et finirent par arriver à Longleaf, là où tout avait commencé pour Yuhme la veille. Le groupe continua à suivre les traces plus fraîches, et arrivèrent vite au camp de Trent.

    Le campement était remplis de cadavres. Toutes les personnes du campement, le Conseil, le groupe d'aventuriers revenue sur leurs pas, tous était mort, et revenue à la vie sous la forme de contaminés. Un groupe de prêtres était agenouillé devant un trône de cadavres sur lequel siégeait un homme de grande carrure recouvert de sang, de la tête au pied. Ils comprirent tout de suite que c'était lui le prêtre corrompue qui avait lancé cette malédiction. Mais comment un groupe de prêtres avait-t-il pu tuer tous les gardes du Conseil, et les aventuriers s'en revenant ?

    Le groupe n'eut pas le temps de se poser la question, une horde de contaminés chargea sur eux en venant de Trent. Au même moment derrière eux, une seconde horde encore plus nombreuse arriva. Ils portaient tous le même emblème, un esprit noir enfantin. La horde était trop nombreuse, les aventuriers étaient trop peu.

    Yuhme donna un coup d'Oiseau Vermillon, tout en se protégeant elle enflamma une partie de la horde. L’incendie se répandit vite. Les morts faisaient un excellent combustible. Très vite toute la zone était en flamme. Les deux hordes étaient en feu, le prêtre sur son trône de cadavres fut piégé. Comme sur un bûcher, il brûla vif, et ses hurlements résonnaient avec le dernier râle d'agonie de la horde. Une heure plus tard, lorsque l'incendie prit fin et qu’il ne resta sur la zone qu'un tertre de cendre, tous les aventuriers avaient brûlé vif, au cœur de la horde de contaminés.

 

    La Contamination se termina ce jour là, près de milles personnes étaient mortes, en seulement cinq jours. Calpheon avait perdu toute son élite. La région mit plusieurs années à se remettre de ce drame. Et personne ne sut ni comment la contagion avait commencé, ni grâce à qui elle avait pris fin. Ainsi la légende de la Semaine des Flammes fut contée par les troubadours. La légende qui raconte l'histoire d'un feu salvateur ayant réduit en cendres toute une région car ses habitants n'avaient pas suivi les préceptes d'Elion.

 

 

 

Voilà c'est Fini, Shorano étant arrivé en finale au Shifumi, il a gagner sa place en tant que Guest-Star dans cette petite histoire ^^. Merci d'avoir prit le temps lire :)

Edited by Kurotori

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Ah génial ça y est les textes arrivent et c'est un réel plaisir de vous lire !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Une silhouette haute, frêle et au port disgracieux s'abaissait dans la pénombre d'une ruelle de Calpheon, saisissant du bout des doigts un mince parchemin à l'état déplorable. Levant le nez pour sonder le contenu actuel de la rue, roulant le parchemin sur lui même.

Dédé, humble fromager affineur, fils de vous ne le connaissez probablement pas, artisan de renom, pivota pour rentrer dans sa chaumière, deuxième étage, le deuxième étage, Dédé il préfère, au premier, les gens passent devant vos fenêtres, ils peuvent voir le contenu de vos assiettes, et parfois même ils vous saluent, et Dédé il aime le calme quand il mange son munster. Sous les combles c'est pire encore, en été la chaleur est terrible, et même Dédé ne parviendrait pas à supporter son propre fumet.

Le deuxième, c'est très bien.

Le fromager poussa la porte de son chez lui, de son deuxième, pénétrant dans une pièce qui fait office de cuisine et de salon, et probablement aussi de couchette.
La faible lumière chaude vrombissante agitée et rythmée de la bougie sur la table animait le fluet de sa carrure, dansait sur les murs permettant de discerner, ci et là, les quelques taches de gras qui constellaient les fibres éliminées de son marcel.
La table de la cuisine devant lui était composée d'un côté de sa femme, Ginette, un petit bout de femme séduisant mince, à la bouille harmonieuse, et au regard pétillant, pourvue d'une chevelure soyeuse et rousse.
Mais nous décrivons là une Ginette qui allait sur ses 18 ans, au jour d'aujourd'hui, Ginette va sur son cinquante quatrième printemps, il s'agit plutôt d'un morceau de femme, qui s'est trouvé une passion pour le fromage elle aussi, mais à défaut de partager son savoir faire, endosse bravement le rôle de goûteuse, offrant le fin de son palais à l'onctueux des préparations de son mari, troquant par la même occasion la finesse de ses hanches. 

Armée d'un tablier qui présente des jolis petit motifs de fleurs, de long en large, de haut en bas, peut-être trop fourni en fin de compte. Le manche d'un couteau au creux de la main, faisant revenir le tranchant de la lame lentement jusqu'à buter contre le gras de son pouce, taillant un morbier.

Le morbier, un fromage de paysan dont on doit la ligne cendrée à un ingénieux stratagème, Dédé voulait éviter les insectes à son beau fromage, aussi lorsqu'il versait le restant de caillé à sa cuve, il prenait soin de le couvrir d'une fine couche de suie, celle-ci même que l'on trouvait au sein d'un vieux chaudron. Et personne n'a envie de manger des mouches, ça croque les mouches, et ça fait un surplus de protéines.

Rien que pour le morbier, Dédé, il méritait le respect.

Ginette: C'tô t'heure lô qu'teu rentre? -Dit elle, levant le menton d'un geste sec pour désigner son mari- 

C'est sans mot dire que Dédé déroula le parchemin, dans un silence parfait, parfois gâché par le craquement des planches sur lequel il se tient, ou même par le frottement de ce papier ancestral, avant de parvenir à l'étendre devant sa poitrine, le tenant droit pour que sa femme puisse le lire.

ELION M'A TUER 

Ginette observa un long moment ces quelques symboles qui composaient le parchemin, son regard vacille à droite, à gauche, avec son air dépité, de chien battu. Les paupières tombantes, si bien que le brun de son iris jure avec le rosé de la muqueuse qui la souligne, comme si ses pommettes se barraient.
Dédé et Ginette sont bien conscients qu'ils ne savent pas lire, il ne s'agit là que des ruines de leur complicité, ils font semblant, ça à de la gueule quand ils font semblant, ils ont l'air moins cons.

Ginette: Ben alors? -Qu'elle dit, levant le nez vers son mari-

Dédé était un bon gaillard, même s'il avait une dégaine d'éfrit sec, toujours voûté en avant, les bretelles qui pendent aux chausses, débraillé au possible. Son seul charme c'était sa peau tannée par le soleil, un épiderme ponctué de fines lignes blanches ça et là. D'épaisses paluches qu'il devait à son travail plus jeune aux champs, des mains calleuses, puissantes, et un peu plus haut, de bonnes veines qui serpentaient le long de ses avant bras pour achever leur course à hauteur de ses coudes. 

Dédé: L'Jean-jean

Ginette tend les lèvres dans une moue silencieuse, l'observant, évidemment puisqu'elle n'a rien compris

Dédé:  L'Jean-jean il est allé faire leur messe à la con y'a deux lunes, 'lui ont donné l'hostie.

Ginette: Eh ben?

Dédé: Martine é'm'a dit qu'y chiait mou juste ensuite.

Sa femme conduit le flanc de la lame à ses lèvres, s'octroyant sa tranche de morbier, son appétit loin d'être entravé par la tournure de la conversation, bon vivant au possible.

Ginette: Eh ben?

Dédé tend le bras vers l'un des mégots qui ornent l'assiette sur le bord de la fenêtre, le coince entre ses lèvres, avant de s'avancer vers son fourneau, tendra le cou pour positionner la cîme de sa roulée au dessus des flammes, les traits du visage tirés par la chaleur qui heurte son minois, inspirant doucement pour faire prendre.

Dédé: Eh ben Martine pense qu'mettent d'la pierre noiraude d'dans. 

Ginette gonflera une joue pour laisser déborder un rire forcé bien vite réprimé, soufflant finalement tout l'air de ses poumons pour toute réponse.

Tout en redressant sa personne, l'affineur tendra l'index en direction de sa muse, le mégot logé entre le majeur et l'annulaire, la fumée ondulant devant le visage de son bien aimé bourreau, pour une fois elle le trouvera beau, fort, son visage armé d'un air sérieux, sa lèvre inférieure reluisante, suintant l'alcool qu'il a bu un peu plus tôt, il a pour l'heure l'âme d'un guerrier, son regard pétille de colère. La bière lui donne des ailes à Dédé*

Dédé: Y vont tous dans la forêt

Ginette: La forêt?

Dédé: Y vont à la messe, et après ils finissent à la forêt. Y vont dans la forêt pa's'qu'ils chient mou G'nette, la religion ça fait chier mou.

Décontenancée, Ginette haussera les sourcils pour toute réponse. Quant à lui pompe, pompe, la cigarette logée entre ses lèvres dodelinant de bas en haut, animée par les mots qui s'extirpent de sa bouche lorsqu'il se met à parler. Il tourne, rôde, ses songes dérivent à ces bons moments vécus à la taverne du coin, à cette atmosphère légère aux nuances d'orge, de pain chaud et boisées. le son que produisaient leurs pintes lorsque leurs culs claquaient au bois du comptoir. A remettre en question leur existence, à parler du décolleté de la tenancière, ou à parler du beau temps. Il poste le flanc de son index sous son nez, humant distraitement l'odeur de tabac froid qui y trône.
Ils pouvaient vénérer Elion, ils pouvaient prier, Jean-jean c'était le coup de trop, et la simple idée de savoir son partenaire, son collègue, son ami de toujours, son lui, accroupi derrière un buisson au coeur de la forêt, sans rien avoir pour s'essuyer, c'était trop pour le petit coeur de Dédé.*

Dédé: J'vais trouver l'Jean-jean.

Ginette: T'vô trouver l'Jean-Jean? *D'un petit sourire complaisant qui lève le coin de ses lèvres, bien peu certaine de la véracité des propos de son mari, ou du moins amusée par son élan flamboyant.

Ginette n'obtiendra aucune réponse de la part de son mari, puisqu'un peu plus bas, un petit groupe de prêtres d'Elion arpente les rues, une promenade nocturne, l'un d'eux portant une lampe à huile. Ginette ne pourra sentir que l'air frais bercer son visage pour toute réponse, Dédé glissa ses doigts sous le bois de la fenêtre, donnant un accoup, creusant le dos, tendant la croupe pour s'aider à l'effort, puis y passera la bonne moitié de son être au dehors. Elle y devinera un cri, dont l'auteur est son mari, toutefois voilé à demi par la différence d'atmosphère, de résonance, étouffé.*

Dédé: LE SANG D'VOS MORTS!

L'un des prêtres en bas lèvera sa lanterne, de même que la tête, la lumière chaude avançant sur le mur, montant en douceur, pour finalement donner sur le majeur dressé de Dédé, dont le bras vibre de façon tout juste perceptible de haut en bas, nerveusement. S'en suivra un petit silence pesant, gênant, tout juste brisé par les soubresauts énergétiques de Dédé qui pend perché au dessus d'eux.

Prêtre Colmar: Tu le connais Jo'?

Prêtre Jo: Dédé, saoul au possible.

La fenêtre claque, retombant à son emplacement initial, Dédé se rentre, son autorité exercée, sa journée réussie. Alors qu'il revient au calme de la pièce, au feu crépitant de son fourneau, la voix de Ginette lui parvient. Il a le torse bombé, les épaules bien hautes et en arrière, un jeune coq dans la force de l'âge. Il saisit son beret qui demeurait sur le bois du dossier d'une chaise, l'enfourne à son crâne dégarni, bien décidé, adresse un dernier regard à son bien épaisse muse, dont la stupeur découd son expression, la bouche entre ouverte, le souffle hasardeux qu'elle doit à un Dédé bien trop engagé. Se voûtant en avant il bercera un côté de la gueule de son épouse de la main pour lui intimer de coller sa joue contre la sienne, une bise brève, piquante, réhaussée par la douce odeur de sable chaud dont la gorge de Dédé dispose, et qui, conjuguée à son fumet habituel, rend Dédé plus vivable, lui qui aime se prélasser au bord de l'eau, au soleil à midi après le taboulé des petits jeunes de Valencia.

Dédé: Tu m'attends pas pour la soupe.

Claquant la porte derrière lui. Ginette aura tout loisir de laisser vagabonder son regard à la peinture défaite du bois de la porte de leur chaumière.
Personne ne reverra le bien brave Dédé, mais Ginette et Martine, elles, entretiendront la légende du morbier jusqu'à leurs derniers jours.

 

Merci d'avoir lu, Dédé serait fier,

Nom du personnage : Denaen

Nom de famille : Chatelaudren

 

Edited by Kasual
1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Participation au Déguisement de la Horde ^^

Nom de famille : Dakuaisu

Prénom : Luliaisu

Guilde : OSEF

 

Event Horde.PNG

2017-03-29_36283423.PNG

Edited by Luli
1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Participation au Déguisement de la Horde

Nom de famille : Nnoways

Prénom : Annlice

Guilde : OSEF

839913201703301011322206.jpg

 

243357201703301011486279.jpg

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Enorme ! ^^

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Participation au Déguisement de la Horde

Nom de famille : Tallim

Prénom : Elinihio (the white and black walker)

Guilde : OSEF

THE HORDE IS COMING MOUAHAHAHAHAhahahaha..... Will you stop the decease ??

2017-03-30_869333695.thumb.JPG.9a9e841d1

 

2017-03-30_869615860.thumb.JPG.497fae0c6

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Appâté par le gain et affolé par les délais, je commence le récit de mon travail (ahhh le RP).

Notre récit prend place dans la petite bourgade de Coplan, dans les faubourgs mal famés de ce petit patelin réside un jeune magicien, mi-homme mi-gobelin, rejeté de tous pour ses origines "batardes", relayé au simple rôle de vacher, la position sociale la plus méprisée, réservée aux rebus.

Ce mal aimé se prénommait Chuck, nul n'ayant eu l'audace de revendiquer une quelconque parenté avec ce couard, ce dernier s'était lui même affublé du patronyme de nourris, notre bon Chuck Nourris n'avait donc d'attache que ses propres liens le retenant dans un périmètre de 10 mètres autour de ses bêtes.

Les beaux jours arrivant, la compagnie annuelle qu'il attendait ne tardait pas à poindre à l'horizon, une silhouette frêle drapé d'une toge munit d'un bâton pour se mouvoir, les prêtres partaient en pèlerinage. Leur périple les menaient jusqu'à la ville de Trent, empreint de sagesse et de calme.

Son sang ne fit qu'un tour, il bondit aussi loin que lui permirent ses entraves pour apercevoir les saints hommes, arrivant en bout de course, pris dans le recul de la corde, il s'écroula à terre, d'abord hébété puis plus léger, les lambeaux  de ficelle se balancés à ses poignets presque érodés par le jeu de cette satanée entrave.

Chuck Nourris était libre, les pluies abondantes des moissons avaient elles eu raison de sa captivité? Pris de panique, apeuré par l'inconnu, cette liberté qu'il n'avait jamais pu embrassé lui tendait les bras.

Le semi homme agrippa la couche en toile de jute faisant office de couche se la mis sur le dos donnant l'aspect d'une toge,  et se mêla à la foule plus que providentielle des prêtres de Calphéon.

Après plusieurs heures de marche, le jeune Nourris, sentait monter la gronde dans les rangs de moins en moins serrés des prêtres, des voix montaient, tantôt de l'arrière, puis soudainement à l'avant;

Le prêtre Moimoche en Marchant hurla d'un coup, rompant leur vœux de silence: "Sommes nous hommes de foi, ou simplement un troupeau égaré au point de faire don de notre âme ...." avant d'être interrompu par son homologue, se jetant de tout son poids sur cet homme affaibli;

Le prêtre Quandlespoulesauront des Gants: "cela suffit, nos jeunes aspirants ne doivent pas être poussés à renier leur serment";

Des voix commencent à s'élever dans les rang de plus en plus serrés de ces hommes de foi, les jeunes aspirants, emprunt de rumeurs, laissaient entendre des "nombres d'entre nous disparaissent", "qu'allons nous devenir", "quel est donc se secret si brulant".

La rumeur fut soudainement close, comme si une emprise était venue totalement annihiler toute rébellion, Chuck parla au jeune homme a ses côtés, les prêtres se déplaçant en rangée de deux, pour faire fit de leur célibat et rappeler le saint couple.

Chuck Nourris: "Bonjour mon frère, qu'est ce dont que cet rumeur"

Frère Yatilunpilotedanslavion: "Allons mon frère, de quoi parles tu?"

Chuck pris de panique, ayant vécu il y a de cela quelques minutes à peine, un élan de révolte, ne peut pas croire que cet épisode avait déjà était oublié: "diantre YATIL,  et cet épisode de peur intense que nous venons tout juste de vivre, quel diable t'habite";

Frère YATIL: "allons, je peux comprendre que le vœux de silence puisse te faire douter, la profession de foi que nous nous apprêtons à réaliser n'est qu'amour, pas d'affabulation, tu seras bientôt serein".

Chuck mettant cela sur le coups de sa nouvelle liberté, pris sur lui de faire fi de cet épisode et discuta longuement avec son ami.

Sur les abords de Trent, l'ambiance pesante rendait le pas lourd, la respiration se faisait difficile, un paradoxe pour une forêt luxuriante parcourue d'arbres millénaires, la vie s'était comme arrêtée.

Chuck Nourris, comme bercé d'un léthargie aigue relève le menton, et voit son groupe de non moins fier prêtres complètement égrainé, où était passé Charly, Ornicar, son regard cherchait frénétiquement son compagnon de route, y'avait t'il toujours Unpilotedanslavion? Chuck se désolidarisa du groupe, cherchant son binôme.

Le sol de la forêt avoisinant la ville de Trent craquait sous les pas de notre jeune aventurier, étais ce cela le prix de son affranchissement, pris de regrets il pris ses jambes à son coup parcourant des lieux dans la forêt avant d'en perdre le souffle.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

[HRP] Allez, j'ai fait un texte. C'est ultra bidon mais j'ai pas spécialement voulu suivre le classico-RP qu'on connait. Il est à l'image de notre guilde, ECHO, et chacun en prend pour son grade. Ayez un peu d'humour... :P [/HRP]

 

[RP]

Wargod ouvrit la lettre.

“Monsieur, j'ai le regret de vous annoncer que je suis dans l'obligation de vous déranger en cette période paisible dans votre manoir à Valencia. Je sais que vous nous avez de ne plus vous ennuyer lorsque vous êtes avec votre dite accompagnatrice, Misha. Mais nous savons pertinemment bien que l'état tel qu'il est, est urgent. C'est la raison pour laquelle je me dois de vous avertir.

 

L'infection approche.”

 

Il ferma la lettre et retourna dans son bain où l'attendaient serviteurs et sa chère et “tendre” mishalove, de son prénom Michael -Michael n'aime pas être une femme et préfère donc qu'on le nomme ainsi-.

 

Misha : “Qu'y a-t-il chef ?”

Wargod resta silencieux un temps. Il prit la parole ensuite : “Ces bouseux ne savent pas se tenir tranquille. Ils veulent que je me bouge taper les petits monstres déformés parce qu'ils ont peur qu'ils ravagent tout le pays.”

Misha dit à un serviteur tout bas : “Tu finis à quelle heure, toi?”

Wargod comme dans un monologue : “Mais qu'est ce que j'en ai à faire de leurs histoires. Je suis le chef, que dis-je, le maître. Pourquoi devrais-je aider la pleb à contenir les fous hors de nos terres ?”

Le serviteur à Misha : “16h00.”

Misha : “Putain de fonctionnaire… Moi je dois rester jusque 2h00, quand il aura fini de me tripoter avec son 3,4.”

Le serviteur se mit à rire.

Wargod s'interrompt : “Pourquoi tu rigoles ?”

Le serviteur : “Vous êtes si amusant, chef.”

Wargod : “Ça va, ne t’avise pas de rire si ce n'est pas moi qui raconte une blague. Pion.”

 

Quelqu'un toque à la porte.

Wargod : “Oui ?”

Un homme entre dans la pièce.

Wargod : “Tu te fou de moi, Ekyz ? Je viens de lire ta lettre moisie et tu viens carrément chez moi ? Bon, dis moi clairement le problème. On verra pour les pardons plus tard.”

Ekyz était un des officiers du chef Wargod. Il semblait perplexe en voyant un des serviteurs mais se concentra et pris la parole.

Ekyz : “Excusez moi, chef mais si ça n'était pas urgent, je ne serais pas venu moi même vous avertir en plus de ma lettre. De plus, je connais votre réticence à lire le “canal-guilde” en pleine action, je me suis donc dit que j'allais venir vous le présenter de vive voix.”

Wargod : “Bien. Qu'as-tu de si important à me dire ?”

 

Pendant que les deux hommes discutaient, Misha pris les voiles avec le serviteur.

 

Wargod : “En effet, c'est un problème…”

 

Un autre homme entra sans rien dire et se plaça aux côtés d’Ekyz.

 

Wargod continua : “Si on ne fait rien, personne ne pourra rien faire. Quel jour penses-tu que cela devrait commencer ?”

L'homme en arrivant dit : “Salut peye, comment ça va ?”

Wargod : “Ah ! Moustik, je t'attendais. Tu peux me dire qui est venu serviteur qui est arrivé ce matin.” Wargod se retourne. : “Et qui est d'ailleurs parti avec ma viande ?”

Moustik : “C'est l'autre scheile de Giantz. Le gosse en chien qui boit des girafes. Quel shark.”

2 personnes étranges assises sur un énorme animal entrèrent dans la salle de bain de Wargod.

 L'un dit  : “Vous nous avez appelé chef ?”

Wargod : “Hein ? Quoi ?”

Moustik : “Hey Kpz, c'est pas parce qu'on parle de chien que tu dois venir avec Efferia. Retournez brosser vos bêtes et préparez les pour les combats qui arrivent.”

Kpz : “Azy fou, comment tu m’parles mal…”

Ekyz à kpz : “Calme toi, le toutou. Retourne dans ta cage, rager avec ta ghilie en pleins BG.”

Kpz s'en va en grognent …

 

Wargod reprit : “Alors ? Quand penses-tu quand ça devrait commencer, Ekyz ?”

Ekyz : “Selon nos dernières informations, j’ai ouïe dire que FESO débarquerait le week-end…”

Wargod : “Après ce qu’on a sorti la dernière fois, si on ne vient pas… Non seulement, le peuple nous en voudra mais il ne pourra pas résister seul contre les 3 troupeaux…”

 

Misha revient… Le serviteur suit…

 

Wargod : “Ah, te voila toi… Petit coquin ! T’irais pas UNE FOIS nettoyer les chiottes ? J’ai été me vider, didjou, le bronze a salli la cuvette rotverdom. Et, rappelle moi ton nom UNE FOIS ?”

Le serviteur : “Je vais le faire. Moi c’est Chiantz. *HIC*”

Misha : “Désolé, chef. Tu sais que j’aime les jeunots…”

Ekyz interrompit la petite demoiselle : “Bon les gars là !!! Vous êtes sérieux ? On a reçu un appel urgent par pégase du futur stipulant qu’ils avaient besoins d’aides pour empêcher les venimeux de traverser tout le pays !”

Wargod : “Ouais ouais… On va en parler…”.

Wargod prit Ekyz sous son bras et s’en alla avec lui hors de la salle de bain.

Misha regarda Moustik de bas en haut.

Moustik: “Bon… Tant qu’il y a gazon… Il y a match !”

 

Wargod s’en alla vers le hall de sa guilde. Il y vit tous ses membres qu’il aimait appeler pleb. Il demanda audience. Tout le monde se tut.

Wargod : “Bon les gars, je vous attends samedi pour dés-orteilliser les morts !”

Silence dans la salle…

Ekyz tout bas à Wargod : “Ca veut rien dire, chef…”

Wargod : “Quoi ? on dit pas dés-orteilliser pour dire qu’on retire des orteilles ?”

Ekyz : “Si, mais ça veut rien dire…”

Wargod : “Rassemblez donc tous vos chevals et on se donne rendez-vous au sud dans les forêts !”

Pugio à Groch : “Oh le con, il a encore dit cheval pour chevaux…”

Yeroslav : “Arrêtez les gars, il apprend ! Et on dit cheveux pas chevaux.”

Lomitale : “Je viens d’arriver, j’ai manquer quelque chose ?”

Loulaliel : “Il est quelle heure chez vous ? Il fait encore jour ?”

Wargod se retourne à ses officiers : “MAIS WATH ZE FOUK vous racontez quoi là, les gars ?”

Un homme arrive : “Bonjour tout le monde !”

Les autres : “Salut - Yo - Salut - Yop - Yo - Bonjour - Salut - re - re - Salut - re …”

Wargod soupire…

 

Ekyz leva les yeux et vit un autre pégase arriver avec une nouvelle missive.

Ekyz crie : “CHEF ! Regardez, on va avoir une nouvelle en directe !”

Lomitale : “J’ai mon stream coupé, moi…”

Wargod prit la lettre et l’ouvrit. 5 minutes après…

Wargod dit tout haut à toute l’assemblée : “Ecoutez tous ! Il s’avère que les zombies se sont bien avancés et arrivent déjà à nos portes. Nous risquons de devoir les anéantir ce soir-même !”

Ekyz tout bas : “Mais chef, ce soir, nous avons déjà …”

Moustik : “Shhht, c’est secret. On nous lit !”

Ekyz : “Ah ! Sorry…”

Wargod : “Sortez vos chevaux et …”

Wargod se fit interrompre par tous les membres criant : “HOURAAAAAA”

Wargod continua : “... et préparez vos armes car la HORDE arrive déjà ce soir ! Vous êtes prêts ?”

L’assemblée : “OUI CHEF !”


Un long silence s’en suivit pour laisser s’écouler l’ECHO …[/RP]

4 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Participation au Déguisement de la Horde

Nom de famille : ALCALA

Prénom : Digo

Guilde : OSEF

Digo_Horde_1.thumb.JPG.477ec8556fcecd885Digo_Horde_2.thumb.JPG.b350d5eb70f61fa13

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Mes ajouts ne passent pas j'en suis écœuré, j'ai recommencé  fois sans succès.

Reprenant ses émissions, une voix lancinente se fait entendre, comme un chuchotement, d'abord non intelligible puis certains mots se dégagent:

"chchuchuc msssmssss.... viens.... lèves ...t...oi, rejoins ...m...o...i, vite, viiiieenns..." puis cette voix persiste et prend toutes ses pensées, de murmures elles passent à des bruits assourdissants: "LEVES TOI".

Bien que son cœur lui dictait de n'en rien faire, son corps ne pouvait résister, cette voix ne cessait d'occuper son esprit, répétant en boucle "clairière, fin fond...vite".

Arrivé sur place, meurtri par la faim, la soif, éprouvé par ces aventures, ce trajet, Chuck arrive dans une clairière désolée, plus aucune vie, tant la faune que la flore, tout noir de décomposition.

Devant lui, un amoncellement de corps décomposés, des squelettes de malheureux ayant emprunté la même voix que notre héro avant lui. Le talus était si haut qu'il trônait au milieu de la brume, laissant apparaître deux silhouettes.

 Qu'avait t il à perdre, il est arrivé jusque là, ne savait ni ou il était, ni ou il irait, il se résolu à grimper sur les précédents curieux pour avoir le fin mot de cette histoire de disparitions.

C'est écorché par les nombreux corps qu'il a du enjamber qu'il arrive au sommet, il aperçoit un malheureux prêtre, chevauché par une superbe Banshee magnifique, à lui faire raidir les oreille, la créature séculaire vidait ses victimes de leur essence vitale pour prolonger la sienne.

La pauvre "victime" bien qu'à nouveau en possession de ses facultés mentales, tenait à parcourir plus au fond ce pèlerinage féminin, renonçant à ses vœux.

Chuck, voyant la "victime" rendre son dernier souffle, et pensant que de toute façon il avait vécu ce qu'il avait de plus beau à vivre, après cette vie de peine, il n'avait rien à attendre, il était rejeté de tous, ou irait il, au mieux il finirait seul rebus, au pire il serait abattu pour sa différence. Il commença a effeuiller son accoutrement , pour vivre ce qu'il ne pourrait jamais vire, connaître la chaleur d'un femme.

Chuck se dirigea vers son "bourreau" il fallait que Chuck la nourrisse! ;)

C'est ainsi que le mystère fut levé, secret que personne d'autre ne connaitrait, étant donné que nul n'en revenait, laissant cette créature rallonger sa vie, au détriment du plaisir de la chair.

 

Désoler pour ce truc à la vas vite, mais au travail je n'ai pas eu de temps, mon nom IG est compliqué je reviendrait vous le communiquer. A++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Participation au Déguisement de la Horde

Nom de famille : SWAF

Prénom : Appophis

Guilde : OSEF

2017-03-30_479161433.thumb.JPG.075bdddab2017-03-30_478742203.thumb.JPG.6ed7306d0

Share this post


Link to post
Share on other sites